Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gaza maudit

Publié le 3 Janvier 2013 par hugambrules

Gaza est mentionnée dans la Bible, comme l'une des villes principales des Philistins en guerre contre Israël : c'est notamment là que Samson est capturé et qu'il meurt en faisant s'écrouler un temple philistin. En 525 av. JC, la cité est conquise par Cambyse II, grand roi achéménide de l'empire perse, pour servir de tête de pont à toutes ses campagnes vers l'Égypte. À la fin de 1170 Saladin s'empara de la ville basse mais attendu 17 ans qu'il obtint l'évacuation de Gaza par les Templiers et la remise des forteresses de Gaza. L'époque des Mamelouks (fin XIIIe - début XVIe siècle) fut pour Gaza une période prospère de renaissance.

Durant la Première Guerre mondiale, les troupes britanniques, s'emparent de Gaza des mains de l'Empire ottoman. Elle reste sous le mandat britannique jusqu'à l'évacuation des britanniques en mai 1948 suite à la décision de partage de la Palestine du 29 novembre 1947. De 1948 à 1967, la bande de Gaza redevient administrée par l'Égypte. À la suite de la crise du canal de Suez, elle fut occupée par les Israéliens de novembre 1956 au 7 mars 1957 qui firent 4000 prisonniers. Cette occupation causa la mort de 930 à 1200 palestiniens pour une population totale de 330 000 personnes. Elle fut à nouveau occupée après la guerre des Six Jours.En 1987, c'est à Gaza que débute la première Intifada, la « révolte des pierres », avant de s'étendre à l'ensemble des territoires occupés jusqu'en 1993 avec l'ouverture de négociations israélo-palestiniennes aboutissant aux accords d'Oslo. En mai 1994, l'OLP obtient la gestion de Gaza et Jéricho. Le président Yasser Arafat et l'Autorité palestinienne s'installent à Gaza.

En 2005, Israël s’est formellement retiré de la Bande de Gaza et a démantelé ses colonies de peuplement. En réalité, l’armée israélienne dispose d’un contrôle total de l’espace aérien et maritime de l’enclave, occupe une zone tampon à l’intérieur de Gaza, contrôle l’unique zone commerciale du territoire palestinien avec l’extérieur. Le Hamas prend le pouvoir à Gaza, après plusieurs mois de combats intermittents mais fourni avec le Fatah. Il est à noter que le Hamas a été encouragé par Israël pour créer des dissensions dans le camp palestinien. Depuis 2007, Gaza vit sous blocus israélien et égyptien. Les habitants de l’enclave sont privés de nombreux produits de base. Gaza dispose de la plus forte densité au monde avec plus de 4 700 habitants/km². Sous état de siège militaire, avec un taux de chômage de 40% (60% chez les jeunes de 15 à 29 ans), 53% de la population âgée de moins de 18 ans, la population est confrontée à de nombreuses pénuries matérielles ainsi que de régulières coupures d’électricité et survit dans des conditions de vie proches de l’indigence. Près de 70% des Palestiniens dépendent de l’aide humanitaire. A partir de décembre 2008, en réponse à ces tirs de roquettes, Israël bombarde massivement les grands axes de la ville tuant plus de 1 300 Palestiniens dont selon le Hamas les deux tiers sont des femmes et des enfants, d'après le décompte israélien seul un tiers des morts sont des femmes ou des enfants (âgés de moins de 16 ans). Une enquête du Conseil des droits de l'homme des Nations unies a produit le Rapport Goldstone qui accuse l'armée israélienne d'avoir commis des « actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l'humanité » et le Hamas « d'avoir commis des crimes de guerre qui pourraient constituer des crimes contre l'humanité ». L’opération Pilier de défense, est une offensive militaire qui a été menée par l'armée israélienne dans la bande de Gaza en novembre 2012 après l’assassinat d’un chef militaire d’une brigade militaire de la branche militaire du Hamas, tenu responsable par Israël de l’enlèvement du soldat franco-israélien Guilad Shalit car était présent lors de sa libération. Ceci entraine des tirs de roquettes qui servent de casus belli pour Israël. L’extrême majorité des victimes sont des civils. Le déséquilibre des morts et blessés est à l’image des forces en présences 169 coté palestinien 7 coté israélien.

Commenter cet article